Le tourisme international est en pleine expansion, mais qu’en est-il du tourisme des seniors ?

Briefing spécial - février 215

par Ilenia Gheno, responsable des projets de recherche

Version PDF disponible ici 

 

senior tourists smallSi l'on en croit le dernier Baromètre de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations unies (UNWTO) publié le 27 janvier 2015, le secteur du tourisme a connu une nouvelle année record en 2014. Le nombre de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) a en effet atteint 1,138 millions, soit 51 millions de plus qu'en 2013.

Malgré ces chiffres rassurants, la commissaire Bienkowska, en charge du marché intérieur, de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des PME, a souligné qu'il restait beaucoup à faire et a indiqué dans son allocution au Forum espagnol sur le tourisme mondial, le 27 janvier dernier, que la Commission européenne prendrait des mesures pour développer le tourisme de basse et moyenne saisons, en particulier chez les jeunes et les seniors.

Qu'en est-il du tourisme des seniors ?

Les seniors (55 ans et plus) représentant environ 25 % de la population européenne, l'Union européenne pense que leur contribution à l'industrie touristique européenne est importante et devrait être renforcée afin de pouvoir faire face aux problèmes liés au caractère saisonnier du secteur, et de stimuler la croissance économique et la création d'emplois en Europe. La Commission européenne reconnaît qu'il est important d'encourager les activités touristiques transnationales en développant le tourisme hors saison chez les seniors européens, un groupe de la population qui dispose à la fois d'un pouvoir d'achat et de temps libre.

Mais s'il est vrai que les touristes âgés représentent un potentiel économique non négligeable, ils forment aussi un groupe très hétérogène, et leurs exigences et critères de choix sont loin d'être clairs. Désireuse d'en savoir plus à ce sujet, AGE Platform Europe a entrepris une vaste enquête européenne dans le but d'identifier leurs intérêts et leurs attentes, et a reçu en trois semaines plus de 900 réponses provenant des quatre coins de l'Europe. Cette enquête, élaborée dans le cadre du projet ESCAPE, un projet financé par l'UE et visant à améliorer les infrastructures touristiques existantes et à augmenter le personnel en basse saison, a permis de se faire une idée plus précise de la situation dans différents pays (plus particulièrement la France, l'Italie, Chypre, la Grèce, la Bulgarie et le Portugal, les pays partenaires du projet) et de dégager des tendances générales concernant les choix des seniors lorsqu'ils voyagent, leur comportement par rapport aux saisons et les thèmes et activités de loisirs qu'ils préfèrent. Elle a également établi des comparaisons entre les générations, abordé les questions d'accessibilité et mis en évidence les préoccupations des personnes âgées face aux obstacles à leur liberté de mouvement.

L'enquête a confirmé l'hétérogénéité du groupe des seniors, dont les besoins et les attentes varient en fonction de l'âge, de l'état de santé, des contraintes sociales et familiales (par exemple, des obligations de prise en charge) et de la situation économique. Elle a néanmoins identifié plusieurs schémas et préférences communs, en particulier dans la tranche d'âge 55-75 ans, parmi lesquels :

  • les personnes âgées préfèrent voyager en compagnie d'un partenaire, de proches ou de membres de leur famille, ou en groupe avec des personnes qu'elles connaissent ;
  • les touristes seniors ont un budget de maximum 100 € par jour et préfèrent des séjours de 4 à 7 nuits, qu'ils peuvent éventuellement étendre jusqu'à 13 nuits, dans la mesure du possible ;
  • vieillir accroît la volonté d'autonomie pour la planification et l'organisation des voyages, et les seniors préfèrent organiser eux-mêmes leurs vacances plutôt que d'opter pour des forfaits all-inclusive ;
  • les thèmes préférés des seniors sont la nature et la culture, dont ils considèrent l'accessibilité et la sécurité comme très importantes ;
  • les saisons le plus souvent choisies par les personnes âgées et retraitées pour leurs voyages sont le printemps et l'été.

Outre cette analyse, AGE Platform Europe a recueilli auprès de ses membres d'autres informations intéressantes, qui complètent l'étude. En voici quelques-unes parmi les plus utiles :

  • S'agissant de la sécurité, d'autres commentaires allaient dans le sens d'une amélioration de l'accessibilité et de l'accessibilité du web. Il faut sensibiliser davantage aux règles d'accessibilité, dans l'intérêt de toutes les générations et en particulier des personnes souffrant d'un handicap permanent ou temporaire. La sécurité va bien au-delà de la protection contre les pickpockets et la sécurité dans les aéroports. Elle englobe aussi des questions d'accessibilité essentielles, qu'il s'agisse de l'environnement physique (accessibilité des entrées et ascenseurs, des toilettes publiques,...) ou de l'environnement virtuel (accessibilité des sites web, mise à disposition de numéros de téléphone de services de base pour les touristes,...).
  • En ce qui concerne plus spécifiquement la sécurité sanitaire, les touristes âgés sont attentifs aux risques sanitaires (par exemple, le risque d'infections à légionelle) mais pensent que, en plus des pharmacies et des médecins, ils ont aussi besoin d'informations. La sécurité alimentaire ne peut pas être négligée, et il faut sensibiliser et informer davantage à ce sujet.
  • Les assurances et le montant des primes doivent aussi être pris en compte. Dans certains pays (cet exemple spécifique vient du R-U mais cette situation est fréquente dans les différents pays d'Europe), les assurances voyages peuvent se révéler très onéreuses pour les personnes âgées car les primes sont liées à l'âge, et la discrimination fondée sur l'âge est un risque bien réel. Les limites d'âge imposées dans certains pays pour les assurances voyages intra-UE, et du même coup pour la location de voitures, sont des obstacles qui empêchent les seniors d'exercer leur liberté de mouvement au sein de l'UE. Il faut prendre des mesures pour remédier à ce problème, notamment dans la perspective de l'élaboration de nouvelles offres touristiques adaptées pour les touristes seniors.
  • Bien que 38 % des touristes âgés voyagent accompagnés de leur partenaire, 28 % des personnes interrogées voyagent avec des proches et des membres de leur famille et environ 20 % voyagent en groupe. Pourtant, dans la pratique, la majorité des offres s'adressent à des couples de deux personnes partageant une même chambre, une formule qui impose des frais supplémentaires lorsque l'on opte pour une chambre « single ». Les voyagistes doivent prendre conscience du fait que certaines personnes âgées préfèrent une chambre « single » (pour des raisons pratiques ou de santé ...), et devraient adapter leurs offres en conséquence.

Pour en savoir plus sur ce rapport et sur le projet, veuillez contacter ilenia.gheno@age-platform.eu

et lire les dernières nouvelles concernant le projet.

AGE approfondira ses connaissances sur le tourisme des seniors AGE lors de ses travaux dans le cadre du Plan d'action « Low-Medium Senior Tourism Initiative 2014-2016 - Towards an age-friendly tourism ». Ce plan a été mis au point par la Commission européenne (DG Entreprise et industrie, industries des services, politique touristique) pour faciliter les mécanismes de coopération en vue d'allonger la saison touristique et de stimuler la croissance économique et la création d'emplois dans ce secteur. À cette fin, elle a créé un Comité dont AGE fait partie grâce à l'engagement du Prof. Heidrun Mollenkopf, expert d'AGE en matière de tourisme des seniors. Ce comité élaborera les feuilles de route des groupes de travail, et veillera à ce que le point de vue des touristes âgés soit pris en compte.

Enfin, pour explorer plus en profondeur le thème du tourisme pour tous les âges, le réseau thématique AFE-INNOVNET a organisé un webinaire le 18 février 2015. Cette initiative a été une occasion de se pencher sur le rôle que peuvent jouer les seniors dans les problèmes liés au caractère saisonnier du tourisme, la stimulation de la croissance économique et la création d'emplois en Europe, et la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020.
Le compte rendu (en anglais) de ce webinaire est disponible ici. Pour visionner la vidéo du webinaire sur YouTube, qui sera postée à la fin mars, voir le site www.afeinnovnet.eu  

 

Liens utiles :

 

This website is developed with the financial support of an operating grant of the Rights, Equality and Citizenship Programme of the European Commission. The contents of the articles are the sole responsibility of AGE Platform Europe and can in no way be taken to reflect the views of the European Commission.